votations

 

voir l'article Tribune de Genève



“La Suisse en héritage”, Tribune de Genève, 23.04.2015

Posted on: 23 avril 2015 by manueltornare

 

Article Tdg



 

voir article Tdg



 

L'initiative ECOPOP (votation le 30 novembre) veut limiter l'accroissement de notre population pour se conformer à la préservation des ressources naturelles, prétendent les initiants ! Objectif: limiter l'immigration à 0,2% de la population résidente par an, sur une moyenne de 3 ans et consacrer 10% des moyens alloués à la coopération internationale à la planification familiale volontaire dans les pays en voie de développement.

Ces exigences sont absurdes. Elles n'apportent aucune solution aux défis démographiques ni aux défis relevant de notre politique migratoire. Sur le plan intérieur, la limitation rigide de l'immigration ne tient nullement compte des besoins de l'économie. Elle poussera les entreprises en manque de main d'œuvre qualifiée à délocaliser ou à investir ailleurs! En ajoutant une couche de plus aux restrictions migratoires, ECOPOP donnerait un coup fatal à nos relations bilatérales avec l'Europe.

La préservation des ressources naturelles est réelle, mais cette initiative ignore les problèmes structurels liés à cet enjeu! Elle ne propose aucune amélioration concrète dans le domaine énergétique ou climatique, ou pour une utilisation mesurée du sol et des ressources. Plafonner l'immigration ne réduirait nullement la consommation des ressources naturelles, car le plafond proposé s'appliquerait uniquement à la population résidant de manière permanente ici. C'est notre empreinte écologique que nous devons réduire et ne pas évoquer l'immigration comme cause principale de la dégradation de l'environnement!

Quant à la politique de développement, consacrer 10% des fonds d'aide au développement à la planification familiale volontaire dans les pays les plus pauvres, c'est torpiller tous les efforts déployés pour lutter contre la pauvreté! Cette approche repose sur le paradigme connu du contrôle des naissances dans ces pays! Or, c'est davantage par un concept fondé sur les droits humains essentiels- formation, santé, égalité des sexes, élévation du niveau de vie- qu'on obtiendra des résultats!

En plus, nous qui utilisons tant de ressources naturelles, pourrons-nous imposer un planning familial aux pays pauvres sans être considérés comme arrogants?
ECOPOP, une initiative au programme douteux claquemuré dans un réduit national, fait de douces illusions nostalgiques, braqué sur un arrêt sur image qui nous figerait à jamais!