Accueil

BIENVENUE SUR MON SITE.

Conseiller national (député suisse) depuis décembre 2011.
Membre de la Commission de politique extérieure du Parlement fédéral.
Membre de la Délégation pour les relations avec le Parlement français.
Membre de la Commission de rédaction.
Membre de la Délégation auprès de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe.

Ancien maire de Genève.
Ancien membre du gouvernement de la Ville de Genève (1999-2011).
Ancien député cantonal.

JE M’ENGAGE À GENÈVE, JE M’ENGAGE À BERNE.

À GENÈVE, JE M’ENGAGE:
POUR UNE SOCIÉTÉ OUVERTE, CONTRE LES PRIVILÈGES:
JE M’ENGAGE EN FAVEUR DE L’INTERÊT COMMUN ET DE LA JUSTICE SOCIALE !

Oui, les Genevois et les Genevoises méritent mieux que de servir les factions privilégiées et de subir les discours démagogiques d’exclusion. Le lien entre les administrés et les politiques a été abîmé. Il faut des personnalités crédibles, responsables et populaires pour restaurer la confiance des Genevoises et des Genevois, mieux les défendre ici à Genève, mieux les défendre à Berne.

GENÈVE MÉRITE MIEUX !

Je m’engage pour le LOGEMENT.

L’accord actuel, signé par le Conseil d’Etat, qui prévoit 80% de PPE (propriété par étage) et 20% de locatifs en zone de développement tue le logement social. Il profite uniquement aux spéculateurs. Ca suffit ! Le logement est une priorité dans notre canton. Je propose la construction de 2.500 logements accessibles par an. Ce sont seulement 1.000 logements construits par an ces dernières années, le taux le plus bas depuis 1948 !

Je m’engage pour la SÉCURITÉ.

Ce sont les quartiers populaires qui souffrent de l’insécurité et de la délinquance. Ce sont toujours les mêmes qui subissent à la fois la violence de la rue et la violence des conditions de travail dégradées. La sécurité est un droit élémentaire. Elle est du ressort de la police cantonale et de l’Etat. La sécurité n’est pas un bien superflu qui obéit aux lois du marché. Elle n’est pas réservée à ceux qui ont les moyens de l’acheter auprès des polices privées. Je m’engage pour le développement d’une police publique de proximité, mieux dotée en effectifs, qui agit sur le terrain en associant prévention et répression. Je suis en faveur d’une renégociation urgente entre la Confédération et certains Etats pour favoriser les mesures d’expulsion des délinquants.

Je m’engage pour L’ÉDUCATION ET LA FORMATION

La connaissance, le civisme, la citoyenneté, le respect de l’Etat de droit sont les meilleures armes contre la démagogie populiste, l’exclusion sociale et la logique des privilèges. Il faut défendre l’école. Il faut restaurer la légitimité des enseignants et le respect qui leur est dû dans le cadre de leur profession. Garantir à chaque élève une formation qui ne l’exclut pas du monde du travail et de la société, voilà l’objectif que je me fixe. Parce que l’école ne peut pas faire face à des situations sociales et familiales souvent difficiles. Je m’engage parallèlement pour des moyens supplémentaires pour l’aide à la parentalité.

Je m’engage pour le droit au TRAVAIL.

La formation des personnes sans emploi doit être améliorée pour leur permettre d’être mieux intégrées dans le marché du travail. Contre la logique punitive à l’encontre des chômeurs, je m’engage à une meilleure concertation entre les pouvoirs publics et le monde des entreprises afin de mieux adapter l’orientation des demandeurs d’emploi.

Je m’engage pour une résolution concertée de la question du TRANSPORT.

La situation critique que subit Genève depuis de nombreuses années exige de dépasser les vieux clivages sur la circulation routière. Les confrontations idéologiques stériles doivent cesser. L’amélioration des transports publics de la région franco-valdo-genevoise (le Grand Genève) est un impératif urgent. Cette question doit se régler au plus vite avec la participation de tous les acteurs concernés. Je m’engage à élaborer des solutions raisonnables pour garantir une meilleure fluidité du trafic routier, un centre-ville rendu aux piétons et propice à l’activité des commerces.

Les Genevoises et les Genevois ne doivent plus douter d’eux-mêmes, ils peuvent être la fierté de la Suisse, d’une Suisse plus juste, plus ouverte, plus forte.